Survivre à la mise à jour des conséquences rend le monde plus hostile

La sixième mise à jour de Surviving the Aftermath de Paradox Interactive rend le jeu encore plus mortel qu'auparavant. Selon un communiqué de presse concernant la mise à jour, les "bandits en maraude" attaqueront désormais les colonies, tandis que "la faune déchaînée" sera à l'affût.

Pour cette raison, défendre votre colonie devient de la plus haute importance. Heureusement, la mise à jour apporte de nouvelles mécaniques de combat, qui incluent la possibilité d'utiliser des spécialistes pour attaquer les bandits envahisseurs dans la colonie.

Mis à part les déviants ignobles qui franchissent votre porte d'entrée, le monde à l'extérieur de vos murs de colonie est maintenant un peu plus dangereux aussi. Les animaux sauvages sont plus agressifs envers vos colons, et ils sont beaucoup plus intelligents, agissant comme des barrages routiers vers les ressources critiques.

Les colons sont un peu plus autonomes, offrant des conseils et réagissant à vos décisions. Comme c'est le cas avec certains autres jeux de stratégie, les colons ont maintenant des conditions négatives, les empêchant de travailler à pleine capacité lorsqu'ils sont actifs.

La mise à jour 6 apporte également de nouveaux bâtiments dans l'Outhouse et la porte de niveau 3, ainsi que des améliorations aux systèmes de troc et de réputation du jeu.

Comme prévu, vous pourrez laisser les commentaires de l'équipe de développement afin que ces nouvelles mécaniques puissent être modifiées pour les futures mises à jour.

Surviving the Aftermath est sorti dans Early Access sur Epic Games Store et Xbox Game Preview en octobre pour 19,99 $. Bien que le jeu ait été plutôt rude lorsque nous l'avons joué peu de temps après, nous pensions qu'il pourrait éventuellement se transformer en "un constructeur de colonies assez amusant".

Les notes de patch complètes de Hostile World peuvent être consultées sur les forums Paradox.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici